Traitement des pneumopathies atypiques

7. Connaître les principales présentations radio-cliniques des pneumopathies de l'immunodéprimé et les micro-organismes responsables 8. Savoir prescrire le traitement des infections respiratoires basses (critère de choix des molécules, voies d'administration, durée de traitement) selon le terrain et la présentation

Les antipsychotiques atypiques dans le traitement de la schizophr - R visions apport es au diaporama ... traitement de r f rence des pneumopathies SAMR Author: ...

Valentine) qui provoque des pneumopathies très graves associant une hypoxémie et une leuco-neutropénie. – Bactéries atypiques : le Mycoplasma pneumoniae (deuxième germe le plus fréquent), le Chlamydia pneumoniae plus rarement. De plus, les co-ïnfections virales ou virus-bactéries ne sont pas rares (15 à 25 %), - A partir de l’âge de 6 ans (en raison de sa forme comprimé et du risque associé de fausse route), la pristinamycine peut être utilisée, notamment en cas de contre-indication aux bêta-lactamines dans une forme sans gravité, chez l’enfant sans troubles digestifs. Durée de traitement (Accord professionnel) : •L’inidene des germes atypiques est variale (lieu géographique, dans le temps) •Germes atypiques : souvent non détectés (infections légères, traitement empirique) Cillόniz, Intensive Care Med 2016 3) Les pneumopathies virales réalisent aussi un tableau de pneumopathie atypique. Les virus principalement impliqués sont les virus de la grippe (Myxovirus influenzae A, B et C), les Myxovirus parainfluenzae I, II, III et IV, les Adénovirus et le VRS. De nombreux autres virus peuvent être impliqués occasionnellement. - échec des Bêta-lactamines actives sur le pneumocoque. 2.2.3 Principes de l’antibiothérapie Le traitement antibiotique doit être instauré dès le diagnostic porté, idéalement dans les 4 heures. Son efficacité doit être évaluée impérativement après 48-72 heures de traitement. La voie orale doit être

- de la gravité de la pneumonie. Aucun agent anti-infectieux n'inclue la totalité des bactéries en cause dans les pneumopathies. a) pneumopathie du sujet sain sans signe de gravité. En cas de pneumopathie franche lobaire aiguë: amoxicilline 1g X 3/j par voie orale, intra-musculaire ou intra-veineuse. Sur le plan th~rapeutique, enfin, les Macrolides sont tr~s actifs sur tous ces germes, et ont une efficacit6 comparable ~ celle des T6tracyclines ; ils peuvent ~tre proposes, compte-tenu de leurs autres avantages, en premiere intention, dans le traitement de ces infections. Mots-cl~s : Pneumopathies atypiques - Mycoplasma pneumoniae - Chlamydia ... Pneumopathies aiguës communautaires 1 Pneumopathies aiguës communautaires Elodie Blanchard Service des Maladies Respiratoires, CHU Bordeaux Introduction Les pneumopathies aiguës communautaires (PAC) sont des infections potentiellement graves, pouvant engager le pronostic vital, d’autant plus si elles surviennent chez des patients présentant L’incidence en est difficile à estimer. 10% des patients hospitalisés pour PAC et jusqu’à 60% des cas de pneumonies nosocomiales évoluent de manière inadéquate sous traitement empirique. 2,3 Une durée de 3 à 5 jours après le début des antibiotiques correspond à un délai raisonnable pour évoquer une pneumonie réfractaire au ... Sur le plan th~rapeutique, enfin, les Macrolides sont tr~s actifs sur tous ces germes, et ont une efficacit6 comparable ~ celle des T6tracyclines ; ils peuvent ~tre proposes, compte-tenu de leurs autres avantages, en premiere intention, dans le traitement de ces infections. Mots-cl~s : Pneumopathies atypiques - Mycoplasma pneumoniae - Chlamydia ...